L’hôtel le plus audacieux de Milan qui rend Brad Pitt et Rihanna fous.

Des œuvres d’art dans tous les coins, des messages stimulants, des sons frappants, un lobby multimédia avec des chaises en plastique gélatineux pour expérimenter…. La fin de cette ” progéniture ” de la marque nhow, la marque la plus révolutionnaire de NH, est de surprendre.

Les 12 hôtels les plus reculés de la planète

L’hôtelazo des Maldives où il faudrait aller une fois dans une vie

“Plans pour conquérir le monde et autres notes”. C’est la déclaration d’intention qui se lit sur la couverture du carnet placé sur la table de nuit de la chambre. Impossible de ne pas le remarquer : il est orange vif, tout comme les étiquettes sur la valise, la carte avec laquelle vous ouvrez la porte ou les aménagements et le miroir de la salle de bain, qui vous accueille avec un “Isabel, vous êtes superbe !! C’est aussi le ton du jus d’orange, de carotte et de gingembre avec lequel vous êtes reçu dans le hall également vitaminique, estampillé, bien sûr, de la même couleur.

C’est une des caractéristiques de nhow Milan, un des trois pousses que la marque la plus chaotique, moderne et osée de la chaîne hôtelière NH possède en Europe. Les deux autres sont en Berlin, où le rose imprègne tout, et en Rotterdam , qui frappe rouge. Ils ont également un autre pica à Santiago du Chili et prévoient d’en planter d’autres à Londres, Francfort ou Lima. Quoi qu’il en soit, voici une raison pour le butane de Milan : c’est à ça que ressemblaient les tramways de la ville.

Pas en vain, son esprit créatif et artistique se faufile dans l’hôtel italien, construit dans ce qui était la centrale électrique de Tortona , à deux pas du mythique Navigli et est passé de la zone industrielle au quartier de mode plein de showrooms , des études d’architecture et des musées comme celui de la Culture de Milan (Mudec) ou de Armani / Silos. La même tendance suit le reste du néant : être situé dans des zones urbaines qui se sont lavées le visage et en sont venues à plus. “Ici, la seule règle est qu’il n’y a pas de règles”, résume Giovanni Testa, directeur général de l’élève italien.

L’objectif est de surprendre et rendre l’hôte (de Brad Pitt, Rihanna, Edward Norton ou Zlatan Ibrahimovic, qui demandent toujours le penthouse de 280 mètres carrés, deux étages et megabañera) lâcher un “wow” dès que vous passez la porte. Il se transforme ici en un tunnel de mur vidéo dans lequel écrans multimédia se succèdent, menant au hall, avec des chaises en plastique gélatineux qui s’adaptent au corps pour “expérimenter”, poursuit Testa. Le sol, quant à lui, est transparent, pour vous permettre de voir les différentes œuvres d’art placées sous un verre. Celles-ci se répètent sous la forme d’une exposition itinérante > itinérante sur les quatre étages du bâtiment, y compris le toit, où l’on peut prendre un café ou un cocktail, ou les espaces ascenseurs. Le dernier est réservé aux nouveaux artistes. “Toutes les œuvres sont à vendre et sont renouvelées tous les trois mois pour que le client qui revient trouve toujours quelque chose de nouveau”, explique Elisabetta Scantamburlo, directrice artistique de l’hôtel. Le prix de certaines de ces pièces a atteint 180.000 euros.

Le créateur du restaurant de haute cuisine local, le célèbre Canadien Karim Rashid et le reste de l’hôtel, l’italien Matteo Thun , créateur d’un environnement ” persuasif, gai, vivant et révolutionnaire” ont contribué à cet esprit étonnement. On y est parvenu, par exemple, avec les graffiti imprimés sur les portes des chambres, de couleur sombre, tout comme les couloirs, qui contrastent radicalement avec l’intérieur des suites, lumineux, spacieux, diaphane, cosy. L’idée est de respecter la devise “raising your expectations”. C’est pour ça que dormir est presque la moindre des choses. Et que les 246 chambres y invitent. En particulier, le déjà mentionné penthouse où votre chose est de marquer une partie privée dans chaque règle. Et cela arrive souvent….

nhow Milan. Via Tortona, 35, Milan. Tel : +39 02 489 8861. Internet : nhow-milan.com Prix : à partir de 115 euros par nuit. Services : 246 chambres, restaurant, lounge bar, expositions d’art, salles d’affaires….

Noter cet article

Laisser un commentaire